Navet rond

(Code: NAVETROND1P)
0,25 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Navet rond
Origine : France.
Cat 1
2.95€ le kilo
Soit 0.25€ la pièce

Originaire d'Europe, le navet était un aliment couramment cuisiné jusqu'au 18ème siècle, notamment pendant les périodes de disette. Mais la pomme de terre va en bouleverser son utilisation, même si actuellement d’anciennes variétés sont remises au goût du jour.  Surtout cultivé en Provence, Pays de la Loire, dans le Nord et la Manche, nous en consommons, en moyenne, 1 kg par personne/an, principalement entre octobre et avril.

Faire le bon choix  :
Choisissez-le ferme et lourd, d'une couleur franche et avec une peau bien lisse. Privilégiez l'achat de légumes jeunes car les plus vieux risquent d'être spongieux.

Atouts nutritionnels  :
Le navet affiche un apport énergétique des plus bas (18 kcal/100 g). Outre la vitamine C et B, il est à noter une bonne teneur en oligo-éléments, en calcium, potassium et fibres.

Conservation :
Le navet d’hiver se conserve plus longtemps (une à deux semaines) que le navet primeur, souvent en botte (2 à 3 jours) dans le bac à légumes. Consommer les fanes en soupe.

Préparation :
Eplucher le navet d’hiver avant de le blanchir. Pour le navet primeur, en bottes (disponible au printemps) les feuilles sont séparées de la racine. Lavées, feuilles et racines sont prêtes à cuire.

Utilisation :
Le navet se déguste cuit, à la vapeur ou à l'eau, en légume d'accompagnement. Glacé au beurre ou caramélisé, il est idéal à côté de magret de canard ou d'un rôti de veau. Sa capacité à absorber les graisses fait également de lui la garniture idéale du mouton. Il se mêle à des carottes, des poireaux, des pommes de terre dans une jardinière de légumes, ou est utilisé pour réaliser le traditionnel pot-au-feu. Lorsqu'il est gros, le navet peut être creusé et farci, avec de la chair à saucisse, des champignons ou du risotto comme en Italie. Apprécié partout dans le monde, chaque pays a sa façon de le préparer. Les Allemands le râpent et le préparent à la façon de la choucroute avec baies de genièvre et saucisses de Francfort. Les Irlandais, eux, sont friands de sa purée (un tiers de navet, un tiers de pommes de terre et un tiers de chou). Quant aux Japonais, c'est en condiment, mariné dans du vinaigre de riz et du sucre, qu'ils en raffolent.
  •  
  •