Err

Radis rose

(Code: RADISROSE)
1,60 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Radis rose
Origine : France
Catégorie 1
1.60 € la pièce


Les origines de ce petit légume crucifère remonteraient à plusieurs siècles avant notre ère. De sa Chine "natale", il parcourt la Méditerranée et arrive au Nord-Ouest de l’Europe au 16ème siècle. Rose, rouge, noir ou blanc, ce n’est que depuis 200 ans que la France l’a vraiment adopté.  Produit surtout dans la ceinture verte d’Ile-de-France, en Val de Loire et dans le Centre toute l'année, c'est néanmoins au printemps et en été qu'il est incontestablement le meilleur.


Faire le bon choix  :
Des fanes bien vertes, montre l’état de fraîcheur du produit. Le radis (rose, rouge, blanc, noir) est choisi dans les plus petites tailles, bien ferme, sans taches ni craquelures.

Atouts nutritionnels  :
Légume-racine, le radis se gorge d’eau, de minéraux et d'oligo-éléments. Riche en soufre lui donnant un côté piquant, il stimule l'appétit et la digestion et apporte 15 kcal/100 g.

Conservation :
Garder peu de temps le radis rose ou rouge (3 à 4 jours dans le bac à légumes) car plus croquant et savoureux. Le radis blanc et noir, plus volumineux se gardent jusqu’à 7 jours.

Préparation :
Couper racines et fanes. Laver dans une eau citronnée pour obtenir de jolies couleurs (rose ou rouge). Le radis noir ou blanc se lave, se pèle et se prépare selon recette (râpé, en tranches,…).  Ne pas oublier les précieuses fanes qui permettent de réaliser en un tour de main des soupes, potages, veloutés et purées très savoureux. Et si elles sont bien fraîches et tendres, elles se cuisinent comme les épinards.

Utilisation :
Le radis rose, par sa forme et sa couleur, se prête particulièrement à la décoration, en tulipes ou en lamelles, posées sur vos salades composés ou autres hors d'oeuvres. Il est également tout disposé à faire de jolies brochettes pour l'apéritif ; mariez-le sur des piques avec de la mozzarella ou du gruyère en dés, avec du jambon de Parme en éventail, avec des tomates cerise... Mais il se suffit aussi bien à lui même, dégusté par exemple à la mode russe, émincé et assaisonné de crème fraîche et de ciboulette. Bien qu'il soit parfait cru, il se révèle tout aussi goûteux cuit. Il se fait revenir tout simplement dans un peu de beurre ou d'huile d'olive à la poêle, avec du persil en garniture de viandes et de poissons. Il s'incorpore également très bien à une poêlée de légumes croquants. On peut enfin le mettre en bocal dans du vinaigre, il devient alors un condiment particulièrement relevé. A découvrir aussi : les graines de radis germées. Originales et délicieuses, elles agrémentent soupes, sandwichs et omelettes. Le radis noir, quant à lui, se prête de part sa forme plus volontiers à une utilisation râpée. Ainsi préparé, il garde son piquant et donne du caractère à une salade ou à une purée de pommes de terre. A la manière du céleri, il se déguste aussi en rémoulade. Cuit, il se prépare comme le navet qu'il remplace d'ailleurs avantageusement. Le radis Daikon, enfin, se consomme surtout râpé, parfois confit dans la sauce soja. Les Japonais en sont très friands, que ce soit en hors d'oeuvre avec de la vinaigrette, en accompagnement de volailles, fruits de mer et poissons, ou à servir avec les sashimi et le tempura. Ils en savourent aussi les feuilles ainsi que les graines germées.

 

  •  
  •